Bienvenue
à l'UODC

Pour accéder à ce contenu, merci de vous identifier :

+ de 400 nouvelles vidéos par an

Trouvez au moins
5 réponses
à vos questions de travail

Un minimum de 2 caractères est nécessaire.
Cécile Prieur
Dans le domaine : Coopération
Mardi 30 novembre 2021 - 18h00 À 20h00 Comment faire travailler ensemble des personnes au sein d’une rédaction ? L'exemple d’un hebdo : L'Obs Cécile Prieur Directrice de la rédaction de L'Obs Faire travailler ensemble des personnes au sein d’une rédaction ?
Ceux qui connaissent le métier savent que c’est un défi. Aussi difficile que de gouverner un troupeau de chats, tant les personnalités des journalistes sont singulières et directement exposées ? En tous les cas, c’est ardu !
Du coup, quand une femme semble réussir à faire coopérer des personnes au sein d’une rédaction très connue, mais avec une histoire aussi complexe que tissée de crises (L'Obs'), elle suscite de l'intérêt. Comment fait-elle ?
Ce que nous pouvons apprendre d'elle au sujet du métier peut être utile dans des mondes professionnels extrêmement différents. Les silos, les égos et les mises au placard, cela ne concerne pas que le monde de la presse…

Amphi Débat hybride : en présentiel et en ligne.
En libre accès avec inscription obligatoire :

Je m'inscris pour participer en présentielrencontrer et débattre directement avec Cécile Prieur (Lieu : AgroParisTech, 19 avenue du Maine - 75015 Paris).
Je m'inscris pour participer à distance. Vous recevrez les informations d'accès quelques jours avant l’événement. 


Cécile Prieur est d’abord une journaliste de métier. Au journal Le Monde pendant 24 ans, de reporter à cheffe de service, puis rédactrice en chef et directrice adjointe de la rédaction, elle encadre depuis 12 ans des journalistes. Elle a vu de près ce qu'étaient des personnes allant mal dans une rédaction. Les journalistes sont aussi des gens vulnérables, comme toute personne engagée au travail. 

Originalité dans ce milieu professionnel, les questions de management - au sens de faire travailler ensemble - la passionnent. Inclination qu’elle met en acte en décrochant une bourse d’un an aux Etats-Unis dans un programme de très haut niveau à Stanford (John. S. Knignt fondation) avec 18 journalistes du monde entier. 

Cela lui ouvre des horizons peu connus de notre côté de l’Atlantique : assumer la bienveillance, reconnaître le rôle fondamental de l’écoute, distinguer leader et manager, s’ouvrir à d’autres manières de travailler ensemble dans le monde. Et sortir de notre sport national préféré : le pessimisme.
Après un temps d’infusion, elle va en profiter et en faire profiter ses collègues.

Alors, comment faire travailler ensemble des personnes au sein d’une rédaction ?
Cécile Prieur met la question du sens en premier. Qu’est-ce que L’Obs’, quelle est sa position en France, quel est son apport à ce qui fait société dans notre pays ? Si on s’est mis d’accord sur le sens, alors on peut travailler ensemble.
À cet égard, son expérience sur la coordination des « Leaks » au journal Le Monde (Panama Papers, etc.) avec de très nombreuses rédactions du monde entier est précieuse.

Après le sens, le casting : la meilleure personne à chaque place et l’organisation qui va avec. En troisième pilier, la bienveillance et l’écoute. Et enfin, la décision : trancher et décider. Faire travailler ensemble des personnes, c’est aussi assumer que quelqu’un prend et assume les décisions, à la fin.

À l’UODC, nous pensons que les expériences de travail difficiles, exposées avec authenticité, sont les plus inspirantes. Aussi, nous sommes particulièrement heureux et honorés que Cécile Prieur ait accepté notre invitation. La rencontre et le débat avec elle promettent d’être passionnants.

Jean Besançon
Directeur de l’UODC 


L'intervenante :
 

Cécile Prieur est directrice de la rédaction de L'Obs depuis novembre 2020. Auparavant, elle a été journaliste au Monde pendant 24 ans, où elle a été successivement reporter en charge des questions de justice puis de santé, cheffe du service Société et enfin rédactrice en chef.

Entre 2015 et 2020, elle a été directrice adjointe de la rédaction au Monde, en charge de l'innovation et du développement numérique. Elle a également coordonné des enquêtes internationales, comme les Panama Papers, en collaboration avec le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) dont elle est membre. Et a également piloté l’enquête sur les féminicides parue en juin 2020, primée par un « visa d’or ». 

Elle est particulièrement sensible aux enjeux numériques de la presse. En 2018 et 2019, elle a passé un an dans le programme John S. Knight Journalism Fellowship de l’université de Stanford, en Californie.