Bienvenue
à l'UODC

Pour accéder à ce contenu, merci de vous identifier :

+ de 400 nouvelles vidéos par an

Trouvez au moins
5 réponses
à vos questions de travail

Un minimum de 2 caractères est nécessaire.

Pour accéder à ce contenu, merci de vous identifier :

Miniature
  • L'essentiel
  • Les chapitres
  • La question posée
  • L'intervenant
  • Les liens

« Tout passe, rien ne demeure » (Héraclite).

« Il faut que tout change pour que rien ne change » (Le Guépard, Lampedusa).

Héraclite et Lampedusa calent bien les deux bornes des débats qui nous brassent tous aujourd’hui. Est-ce que le tsunami de la Covid va vraiment changer quelque chose dans la manière de travailler ensemble ? Ou bien le fleuve du command and control et du taylorisme (dans lequel les entreprises françaises sont championnes parmi les pays comparables) va continuer tranquillement comme avant ?

C’est une question de fond. Martin Richer la scrute de très près, bien avant la crise de la Covid. En étant à la fois plongé dans l’organisation réelle du travail dans nombre d’entreprises et en veille permanente sur ce qui se passe et s’invente en Europe.

En France, nous sommes à mille lieues dans beaucoup d’entreprises et d’organisations (publiques ou professionnelles) de la confiance envers les salariés et de l’autonomie fièrement mises en avant dans leur communication.

Défiance et command and control à tous les étages, comme c’est étrange, provoquent en retour un faible engagement au travail des salariés.

Au bout, tout le monde perd : celles et ceux qui font le travail, la qualité du travail lui-même, la performance des entreprises et des organisations.

Et puis la Covid est arrivée. Et tout le monde a vu de ses yeux comment une organisation maltraitée, sous financée, épuisée de reporting et de contrôles a d’un seul coup balayé tout ce qui la freinait pour produire un travail admirable, exceptionnel, quasi héroïque : l’hôpital.

Elle n’a pas été la seule. D’innombrables premiers de corvées, des champs aux supermarchés, des éboueurs à la maintenance des réseaux, ont tenu, développé une intelligence au travail exceptionnelle pour que le travail soit fait. Et bien fait.

Mais on ne peut pas vivre de manière héroïque au quotidien. Les forces de rappel pour que tout recommence comme avant sont innombrables. Alors, comment la crise sanitaire pourrait-elle changer la donne ?

L’UODC a été heureuse de vous convier à cet amphi débat exceptionnel en visioconférence débat, autour d’un homme aussi percutant, vif, précis et enjoué que Martin Richer. Nous avons vécu un moment passionnant.

Diplômé d’HEC, Martin Richer a effectué une grande partie de son parcours dans le Conseil et le marketing de solutions de haute technologie en France et aux États-Unis.

Il a notamment été directeur du marketing d’Oracle Europe et Vice-Président Europe de BroadVision. Depuis 2012, il exerce ses activités de conseil dans le domaine de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Il aide les entreprises et les organisations à mettre en place la RSE comme levier de différenciation stratégique.

Il est membre du conseil scientifique de la Maison du Management et fondateur de Management & RSE. Il a participé à plusieurs projets de la Fabrique de l’industrie et coordonne également le pôle Entreprise, Travail & Emploi du think tank Terra Nova.

En 2019, il a publié avec Danielle Kaisergruber et Gilles-Laurent Rayssac un passionnant rapport pour Terra Nova intitulé : "Délibérer en politique, participer au travail : répondre à la crise démocratique". Les auteurs sont venus le présenter lors d’un mémorable amphi débat de l’UODC en mai 2019.

Lien périmé, remarques, suggestions ?
Merci de nous écrire en mentionnant la vidéo !

Les mots-clés

Crédits

Vidéo complète n°257
Amphi débat du 23/06/2020
Date d'édition : 04/09/2020
Durée : 1:05:34

Programmation et animation : Jean Besançon, directeur de l'Uodc
Réalisation et édition : Pierre Cécile
Prise de vue : Enregistrement vidéo issu de la plateforme de visioconférence Zoom
© Pratiques & Stratégies - septembre 2020 - reproduction interdite