Bienvenue
à l'UODC

Pour accéder à ce contenu, merci de vous identifier :

+ de 400 nouvelles vidéos par an

Trouvez au moins
5 réponses
à vos questions de travail

Un minimum de 2 caractères est nécessaire.
Dans le domaine : Travail
Mardi 28 avril 2009 - 17h45 De la culture de l’entrepreunariat Michel Durier Directeur des études d’Entreprises et Progrès Pour qu’il y ait de la TPE ? Il faut qu’il y ait de l’entrepreneur. Où trouver les futurs chefs d’entreprises, créateurs de TPE ?

Quand la crise s’aggrave, l’idée revient, surgit à nouveau, récurrente, obsédante : chacun doit pouvoir créer son emploi. Et pour cela il faut aider, accompagner les candidats à la création de leur propre emploi par des dispositifs de formation, d’appui, etc.


Cette idée récurrente nous ne pouvons que l’approuver.

Il nous semble, néanmoins, que ce n’est pas l’idée première qu’il serait souhaitable de promouvoir. Celle qu’il nous paraîtrait souhaitable de « pousser », c’est l’idée du développement de la culture de l’entrepreunariat, c’est-à-dire le fait que tout un chacun, jeune et moins jeune, sente qu’il est possible, sans héroïsme particulier, de créer son entreprise. Or cette culture de l’entrepreunariat, en dehors de quelques cercles particuliers, grandes écoles et consulaires n’est ni portée, ni développée.

Michel Durier, avec Entreprises & Progrès, s’est engagé depuis quelques années dans une expérience difficile mais à nos yeux très positive de préparation de jeunes collégiens de Seine-Saint-Denis à accéder à la culture d’entreprise.  

C’est donc avec Michel Durier que nous allons travailler cette idée du développement d’une culture de l’entrepreunariat. Peu importe que cette culture s’adresse à des jeunes diplômés ou à des jeunes sans qualification. L’important c’est de leur donner le goût et la culture pour agir et réagir dans cet environnement de crise. Afin que les rêves d’avenir de chacun puissent s’inscrire dans des projets porteurs et susceptibles d’aboutir.