Bienvenue
à l'UODC

Pour accéder à ce contenu, merci de vous identifier :

+ de 400 nouvelles vidéos par an

Trouvez au moins
5 réponses
à vos questions de travail

Un minimum de 2 caractères est nécessaire.

Pour accéder à ce contenu, merci de vous identifier :

Miniature
  • L'essentiel
  • Les chapitres
  • La question posée
  • L'intervenant
  • Les liens
  • Le dossier

La Poste ? Mais c’est le monde d’avant ! La preuve : c’est la plus vieille entreprise française (Louis XI). Et avec Internet, le courrier papier, franchement…

En 10 ans, le Groupe La Poste - 250 000 salariés - a perdu la moitié de son activité courrier. Mais si pour survivre, voire se développer, l’issue était dans la recherche de nouvelles synergies avec les territoires ? En travaillant avec les startup et les besoins qui émergent ? Mais alors, comment font-ils ?

La vraie mission de Fabien Jouron, « préfet postal » du Groupe en Pays de la Loire est précise : que les ressources du Groupe La Poste contribuent à faire émerger de nouvelles activités sur le territoire qu’il pilote. Concrètement : comment des postiers à bicyclette pourraient - tout en distribuant le courrier - relever l’état des routes avec un logiciel (et une caméra embarquée) développé par une startup.

L’histoire est plus qu’actuelle : Le Groupe La Poste est un énorme paquebot, organisé en silos, frappé de plein fouet par le numérique. Il lui faut donc bouger, inventer de nouvelles activités et vite : l’activité traditionnelle est en chute libre et le groupe ne veut pas licencier.

Le pari c’est de penser que les sources de développement vont venir du croisement entre de multiples innovations et les territoires. Parce que la Poste conserve un avantage stratégique : les bureaux de poste sont encore (presque) partout, les postiers vont partout, tous les jours.

Il faut faire vite, car les GAFA ne perdent pas de temps : « Le géant Amazon débarque avec un projet à 1 700 emplois près de Nantes » titrait récemment Ouest France. Chaîne logistique affûtée, immenses entrepôts, tarifs d’acheminement attractifs pour les urbains, expérimentation de drones : le monde bouge très vite et les concurrents de la Poste ne sont pas des petits joueurs. Les Postes du Nord de l’Europe sont déjà en train de mourir.

Alors comment dans un groupe aussi ancien, extrêmement hiérarchisé, où le « command and control » est la règle depuis des siècles, permettre qu’émerge innovation, créativité, envie de s’ouvrir à son environnement ? C’est le travail d’un Fabien Jouron et de ses homologues sur le territoire.

Est-ce que c’est facile ? Absolument pas. Et l’UODC est très reconnaissante à Fabien Jouron de venir partager son expérience de manager de la transformation sur un territoire. L’histoire qu’il raconte est une histoire qui déborde largement le Groupe La Poste. Elle est profondément inspirante.

Délégué régional pour les Pays de la Loire, Fabien Jouron conduit les relations institutionnelles pour le compte des cinq branches qui composent La Poste : Services -Courrier- Colis, La Banque Postale, Réseau La Poste, GéoPost et Numérique.

Entré au Groupe La Poste en tant que responsable de Valorisation Immobilière et de Développement, en 2003, il devient entre 2005 et 2008 directeur régional de l’Immobilier Pays de la Loire - Bretagne puis directeur national de la Gestion et de la Maîtrise d’Ouvrage du Groupe entre 2012 et 2014.

Ingénieur de formation, Fabien Jouron a débuté sa carrière comme ingénieur travaux entreprise générale spécialisé en reprise en sous œuvre et rénovation de monuments historiques. Il a ensuite rejoint Paris Habitat en tant que directeur de gestion (1998-2001), puis directeur de projets de construction et de restructuration urbaine (2001-2003).

Lien périmé, remarques, suggestions ?
Merci de nous écrire en mentionnant la vidéo !

Les mots-clés

Crédits

Vidéo complète n°242
Amphi débat du 19/02/2019
Date d'édition : 14/06/2019
Durée : 1:32:00

Programmation et animation : Jean Besançon, directeur de l'Uodc
Réalisation et édition : Pierre Cécile
© Pratiques & Stratégies - juin 2019 - reproduction interdite