Bienvenue
à l'UODC

Pour accéder à ce contenu, merci de vous identifier :

+ de 400 nouvelles vidéos par an

Trouvez au moins
5 réponses
à vos questions de travail

Un minimum de 2 caractères est nécessaire.

Pour accéder à ce contenu, merci de vous identifier :

Miniature
  • L'essentiel
  • Les chapitres
  • La question posée
  • L'intervenante
  • Les liens

L’âge en entreprise ? Il dépend de l’âge du DRH ! (disait-on dans les années 2000). Ce qui persiste, c’est que quasi partout l’âge est considéré comme un problème. Mais si on inversait le regard ? Que l’accroissement du temps vécu soit considéré comme une ressource pour l’entreprise. Qui oblige à penser le temps long, à s’intéresser aux astuces malignes des plus âgés pour s’économiser, à penser la transmission, à prévenir la monotonie, voire l’inaptitude. Qui peut s’installer dès l’âge de 35 ans…

Corinne Gaudart a eu l’opportunité de travailler dans des secteurs professionnels très divers : automobile, sidérurgie, tertiaire, BTP, hôpitaux, pétrochimie, aéronautique. Avec, toujours comme fil rouge, la thématique de l’âge au travail. 

Ce qu’elle nous apporte ? 
Un changement assez radical de regard. Ce qui n’est pas un luxe dans un pays avec des décennies de plans de départ anticipé pour les « vieux ». Qui ont conforté l’idée qu’on peut commencer à être incapable… bien avant l’âge de la retraite.

Corinne Gaudart, longtemps chercheuse puis directrice du fameux Gis CREAPT (Centre de recherche sur l’expérience, l’âge et les populations au travail), est l’une des meilleures expertes de l’âge au travail. Ce n’est pas elle qui va dire que l’âge - au sens de l’accroissement du temps vécu - n’a pas d’incidence sur le travail, bien au contraire. 

Mais s’intéresser à l’âge dans les entreprises lui a permis de réaliser que la plupart des organisations de travail sont enfermées dans le temps présent. Alors qu’elles pourraient penser le temps long. Pour que les personnes au travail puissent élaborer des possibles dans le temps long, un temps qui prendrait sa place à partir du temps d’aujourd’hui. Cela ferait du bien à tout le monde : les personnes, les entreprises.

Les risques de continuer à penser seulement en catégories : les seniors, ceux qui ont le bon âge (30 à 45 ans), les jeunes, etc. ? Et de ne pas penser en processus sur une vie au travail ?
La casse humaine, on la comprend bien. Mais l’expérience de Corinne Gaudart dans des milieux de travail très variés montre que c’est aussi l’entreprise qui est perdante. 

Nous sommes très heureux à l’UODC qu’elle ait répondu à notre invitation. Le moment avec elle fut vif et passionnant. Voire un peu décoiffant par rapport à nos représentations habituelles.

Corinne Gaudart est d’abord une ergonome, qui a longtemps travaillé puis dirigé le CREAPT (Centre de recherche sur l’expérience, l’âge et les populations au travail).

Directrice de recherche au CNRS, Corinne Gaudart est co-directrice du LISE (Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique) depuis janvier 2019. Elle est également chercheuse au Centre d’études de l’emploi et du travail (CEET).

Ses activités de recherche portent sur l’élaboration de l’expérience aux différents âges de la vie professionnelle. L’expérience y est abordée dans une perspective développementale. Elle est entendue comme développement de la pratique professionnelle et développement d’une pratique réflexive relative à l’usage de soi dans le travail.

Cette expérience intègre ainsi des possibilités, a minima, de se préserver ou de construire sa santé au travail. Le milieu professionnel, au niveau de l’organisation et des collectifs de travail, s’avère ressource et/ou contrainte pour l’élaboration et la mise en œuvre de cette expérience.

Les objets de recherche de Corinne Gaudart portent donc plus particulièrement sur les liens âge/travail à différents temps de la vie professionnelle : jeunes ou nouveaux dans l’élaboration des savoirs professionnels, transmission entre anciens et nouveaux, développement des compétences au fil du temps en interaction avec les changements organisationnels et technologiques qui s’opèrent dans les milieux de travail. Ces recherches ont pour but de transformer le travail pour qu’il permette le développement des personnes, pour qu’elles puissent travailler en santé et en compétences aux différents âges de la vie.

Lien périmé, remarques, suggestions ?
Merci de nous écrire en mentionnant la vidéo !

Les mots-clés

Crédits

Vidéo complète n°260
Amphi débat du 03/11/2020
Date d'édition : 04/12/2020
Durée : 1:06:40

Programmation et animation : Jean Besançon, directeur de l'Uodc
Réalisation et édition : Pierre Cécile
Prise de vue : Enregistrement vidéo issu de la plateforme de visioconférence Zoom
© Pratiques & Stratégies - décembre 2020 - reproduction interdite