Les séquences
Extrait découverte
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
Vidéo séquencée n°121
Durée totale : 1:50:21
UODC | Ressources Humaines | Vidéo

Politiques emplois, transitions professionnelles : les questions clefs

Débat sur le rapport Rouilleault 2010

Henri Rouilleault, Olivier Mériaux, Paul Desaigues
Ancien directeur de l'ANACT - Directeur stratégie et développement, Amnyos Consultants - Conseiller confédéral CGT formation initiale et continue

Pour accéder à ce contenu, merci de vous identifier :

Miniature
  • Point-clés
  • Liens & documents
  • Pourquoi cette vidéo ?
  • Intervenants


En mars 2010, alors que la France émerge à peine d’une grave récession, Laurent Wauquiez et Nathalie Kosciusko-Morizet commandent un rapport à Henri Rouilleault, administrateur de l'INSEE, ancien directeur général de l'ANACT, ancien conseiller social de Michel Rocard, etc.

La commande est très ambitieuse : ils lui demandent de dégager - à la lumière de l’état de l’emploi en France, des meilleures pratiques européennes et de l’OCDE - des perspectives et des mesures concrètes en matière d’emploi, d’activité et d’accompagnement des transitions professionnelles. Dans un contexte de sortie de récession, de niveau élevé de chômage, de recherche de nouveaux moteurs de croissance pour le pays.

Henri Rouilleault a remis son rapport le 19 novembre 2010. À l’issue d’une très large concertation : avec les partenaires sociaux, avec les administrations et opérateurs publics, sur le terrain, avec des chefs d’entreprise et des DRH, avec des élus, des chercheurs, des experts.

Il formule 41 propositions. Elles abordent la gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences dans les entreprises, les branches et les territoires.
Elles mettent en avant l’importance de réponses négociées aux chocs conjoncturels et structurels, d’un accompagnement sérieux des transitions professionnelles ainsi qu'une prise en compte accrue des personnes les plus éloignées de l’emploi : travailleurs pauvres, jeunes non qualifiés, demandeurs d’emploi seniors.
Enfin, elles mettent l’accent sur la gouvernance et le financement de la politique emploi - formation aux trois niveaux : national, régional et local.

Ces propositions doivent être connues, débattues, discutées ! À un an d’une échéance politique où la question de l’emploi sera nécessairement centrale, elles devraient être sur la table de tous les décideurs. Et de tous ceux qui ont en charge, à leur niveau, des questions d’emploi, d’activité, de compétences, de formation, d’accompagnement des transitions professionnelles.

Pour traiter les questions aussi importantes que celles abordées par le rapport Rouilleault, l’Université ouverte des compétences a fait le choix d’une soirée exceptionnelle : le rapport n'a pas été présenté de manière extensive, mais discuté par deux experts : Olivier Mériaux, chargé de recherche à la Fondation nationale des sciences politiques, directeur de la stratégie et du développement du groupe Amnyos, et Paul Desaigues, conseiller confédéral CGT chargé de la formation initiale et continue.



Vidéo Documentée Séquencée (VDS) n°121
Prise de vue : 15 mars 2011
Date d'édition : 25 mai 2011
Durée : 1:50:21
Programmation et animation : Jean Besançon,
directeur de L'Université ouverte des compétences - Club Stratégies
Réalisation et édition : Pierre Cécile
© Pratiques & Stratégies - mai 2011 - reproduction interdite



Henri Rouilleault
, agrégé de sciences sociales (1977) et administrateur de l'INSEE (1982) a fait partie de la cellule sociale des cabinets de Pierre Bérégovoy et Michel Rocard (1988-1991), été directeur général de l'agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail et de son réseau (1991-2006).
Il est chargé de mission auprès de la secrétaire générale de l'INSEE et a été, à temps partiel, conseiller spécial du commissaire européen à l'Emploi, aux Affaires Sociales et à l'Égalité des chances, Vladimir Špidla.
Il est l'auteur de 'RTT, les enseignements de l'observation' (2001), 'Changer le travail... oui mais ensemble' (2005), 'Anticiper et concerter les mutations' (2007), 'Où va la démocratie sociale ?' (2010), 'L'emploi au sortir de la récession... Renforcer l'accompagnement des transitions professionnelles' (2010).


Docteur en sciences politiques, formé à l'Institut d'étude politique, Olivier Mériaux a été conseiller scientifique au Commissariat général du plan / Conseil d'analyse stratégique (2003-2005).
Il est chargé de recherche à la Fondation des sciences politiques.
Il est depuis 2007 directeur de la stratégie et du développement du cabinet Amnyos Consultants.



Paul Desaigues
est conseiller confédéral à la CGT où il a en charge les questions de formation initiale et continue.

Paul Desaigues assure de nombreuses fonctions en représentation de la confédération CGT :
- Il est membre du bureau de l'AFPA,
- membre de la CNCP (Commission Nationale de la Certification
Professionnelle),
- administrateur du CEREQ (Centre d'études et de recherches sur les qualifications),
- administrateur du FPSPP (Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels,
- membre du CNFPTLV (Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie), actuellement (màj 06/06/11) vice président au titre des partenaires sociaux.