Voir la vidéo séquencée de cet amphi débat
Les prochains Amphis Débats
mardi 14 novembre 2006 à 17H45

Politiques territoriales (économie, environnement, formation, ...) et sécurisation des parcours professionnels

Dans le domaine : Emploi & Transitions
Francis Morin
Directeur de l'Ecole des territoires

Au moment où les partenaires sociaux s’engagent dans des réflexions, voire des amorces de dialogue, sur les modalités d’une sécurisation des parcours professionnels, les stratégies et les régulations pensées et organisées par l’ensemble des niveaux de pouvoirs territoriaux, qui pourraient servir de cadre et de fondement à la sécurisation des parcours, sont loin d’être comprises par tous et de faire la une des médias.

Pourquoi ? Tout simplement parce que ces agencements complexes ne sont pas immédiatement lisibles et compréhensibles.

Avec Francis Morin, directeur de l’Ecole des Territoires, le Club Stratégies vous propose, le mardi 14 novembre, une lecture et des interprétations de ces assemblages complexes (les différents schémas de développements territoriaux) ainsi que de leurs liens avec les politiques de l’emploi et de la formation professionnelle.

Écoutons Francis Morin :

Les schémas régionaux de développement économique (SRDE), les schémas régionaux d’aménagement des territoires (STRAT), le schéma directeur de la région Ile-de-France (SDRIF) sont en révision. Ces procédures visent à définir les politiques régionales en matière d’aménagement du territoire et de développement économique.

L’échelon régional s’affirme de plus en plus comme échelon stratégique mais doit souvent partager sinon composer avec les autres niveaux territoriaux, intercommunalités, départements et aussi avec l’Etat central et ses préfets dans le cadre d’une " république décentralisée ".

D’autres compétences s’affirment notamment la formation et l’environnement au niveau régional, l’action sociale au niveau départemental et l’emploi, de plus en plus compétence partagée entre l’Etat et les collectivités au niveau local (notamment avec la mise en place des maisons de l’emploi).

Les choix d’urbanisme, les politiques d’occupation des sols désormais définies par les schémas de cohérence territoriaux (SCOT) et des plans locaux d’urbanisme (PLU) sont loin d’être neutres. Ce n’est pas seulement une question de permis de construire ! Réaffirmer le rôle des villes et des campagnes, bloquer l’étalement urbain, résoudre la question du logement et maîtriser le foncier sont des questions centrales dont l’incidence sur l’activité économique et l’emploi est considérable.

Il est urgent de conduire une réflexion pour évaluer les cohérences et les liaisons entre les différents niveaux de politiques territoriales d’une part, mais aussi à l’intérieur d’un même niveau entre des champs différents. Quel est par exemple le mode de complémentarité établi entre le SRDE, le STRAT (ou le SDRIF en Ile-de-France) et le PRDF dans une même région ? La définition de ces complémentarités permettra de " donner du fond " à la sécurisation des parcours professionnels sur un territoire.

L’enjeu est de taille ! Et si l’on veut de façon conséquente anticiper et agir avec succès dans le cadre des mobilités professionnelles et dans la gestion territoriale des compétences, il faut sans tarder se mettre à la tâche. "