Les prochains Amphis Débats
mardi 23 juin 2015 à 18H00

Où est passée la pédagogie en formation d'adultes ?

Mutations du travail, mutations des pratiques de formation

Dans le domaine : Compétences & Formation
Paul Santelmann
Directeur de la veille pédagogique à l’AFPA

Amphi débat organisé en partenariat avec Education Permanente. Avec Emmanuelle Betton, Maître de conférences au Cnam, équipe Métiers de la formation.

L’organisation taylorienne du travail recule : elle ne s’est jamais vraiment implantée par exemple dans l’agriculture, elle est mal adaptée à une économie de services. La disposition à agir de manière experte pour bien faire son travail, en intégrant tous ses aléas, devient cruciale pour tous.


En quoi cela percute-t-il les pédagogies en formation d’adultes ? Paul Santelmann écrit dans le N° 203 d’Education Permanente qui vient de paraître : Penser la pédagogie en formation d'adultes, juin 2015 : 
(…) La possibilité, pour les moins qualifiés, de se donner des perspectives d’évolution sociale et professionnelle en phase avec les transformations de l’économie (professionnaliser et consolider l’employabilité) est le parent pauvre de notre système de formation continue.


Les questions dites « pédagogiques » ne paraissent pas essentielles au premier abord à ceux qui « gèrent » la formation dans les entreprises, les organisations et les collectivités publiques. Paraissent plus importants les déterminants sociaux et organisationnels qui font que la formation professionnelle s’adresse d’abord à ceux qui ont déjà reçu une bonne formation initiale, que l'on arrose là où c’est déjà mouillé. 

Mais si l’on sortait d’une vision scolaire de la formation, au sens où Ivan Illich l’entendait dans son formidable ouvrage de 1971, Deschooling Society [1] ? Si l’on s’intéressait aux liens entre les situations de travail et les apprentissages, voire le développement, comme nous y invitent un Patrick Mayen ou un Guy Jobert, est-ce qu’il n’y aurait pas des voies pour rendre d’un seul coup des situations d’apprentissages réellement attractives ?

Si le travail devient plus complexe que taylorien, si la coopération avec l’autre devient essentielle dans la qualité du travail et la performance, est-on certain que les méthodes dites high-tech, individualisées naturellement, décontextualisées par rapport au travail, à grand renfort de e-learning et de serious games soient utiles, efficaces ?
Pour ne pas parler de la paupérisation économique de la formation. Les volumes globaux sont stables, mais les durées sont trois fois plus courtes que dans les années 1970. Et nombre d'actions dites "de formation professionnelle" ressemblent étrangement à des cours dispensés à des adultes dans une salle...
La question intéresse des dizaines de milliers de professionnels. Et des millions d'hommes et de femmes qui "partent" en formation chaque année.

Education Permanente, la revue francophone de référence en formation des adultes a fait l'excellent choix de remettre la question sur le métier en 2015. L’Uodc et Education Permanente se sont associées pour organiser cet événement autour de l’intervention d’un expert aussi acéré, précis et grand connaisseur des évolutions de la formation des adultes que Paul Santelmann, le directeur de la veille pédagogique de l'Afpa.

Nous sommes honorés de l’accueillir.

Jean Besançon, Directeur de l'Uodc
Guy Jobert, Directeur de la revue Education Permanente
Daniel Wilk, Responsable éditorial d'Education Permanente

[1] Titre « traduit » en français par un absolu contre sens : « Une société sans école », Seuil, 1973


Spécialiste de la formation continue et de l'évolution des compétences professionnelles, Paul Santelmann a publié de nombreux articles, contributions et ouvrages sur ces questions. Notamment La formation professionnelle continue, La documentation Française (2006), La formation professionnelle, nouveau droit de l'homme ?, Le Monde-Folio Actuel (2001), De l’efficacité en formation continue, Editions Liaisons (2004) et Qualification ou compétences ? En finir avec la notion d'emplois non qualifiés, Éditions Liaisons (2002).

Il est également l'auteur de plusieurs articles dans la revue Education Permanente.


Cinq vidéos de référence sur le sujet :

- Cécile Dejoux, Ce que les Moocs vont transformer dans l'éducation et la formation, Vidéo séquencée n°166, juillet 2014
- Philippe Carré, Refonder la formation en partant du sujet. Les voies de l’apprenance, Vidéo séquencée n°161, janvier 2014
- Philippe Astier, Qu’est-ce que le travail d’un formateur aujourd’hui ?, Vidéo séquencée n°144, novembre 2012
- Richard Wittorski, Professionnalisation : des leçons d'expérience pour agir, Vidéo séquencée n°140, juillet 2012
- Guy Jobert, Le formateur d’adultes : un agent de développement, Vidéo séquencée n°136, avril 2012