Voir la vidéo séquencée de cet amphi débat
Les prochains Amphis Débats
mardi 17 décembre 2013 à 18H00

Les difficultés du management de terrain

Diriger une grande gare SNCF

Dans le domaine : Management
Maud Bailly
Directrice de la Gare Montparnasse

Travailler avec des injonctions contradictoires ?

Faire entendre - et appliquer - par le terrain les directives - parfois contradictoires - des directions générales ?
Faire entendre par les directions générales que ceux qui travaillent sur le terrain ont certes envie de bien faire leur travail. Mais que leur conception du travail bien fait - et des conditions pour le faire - ne sont pas les mêmes que celles pensées par les directions générales ?

Et au milieu de tout cela : faire en sorte au quotidien que le travail soit le mieux fait possible ? Mais concrètement, en quoi consiste le travail du manager de terrain aujourd’hui ? Et qu’est-ce qui est aujourd’hui le plus difficile pour bien faire ce travail ?

L’UODC a fait le choix d’inviter Maud Bailly. Elle dirige à 34 ans la Gare Montparnasse, une des plus grandes gares françaises. 800 personnes, de très nombreux métiers, des incidents et des tensions possibles en permanence : et les trains doivent partir à l’heure.
Nous sommes bien sur le terrain.

Manager sur le terrain, c’est le choix très délibéré de Maud Bailly, après un parcours (ENA, etc.) qui en France vous aspire d’un coup vers les sièges et les directions générales. Sans avoir la moindre idée de ce que peut être le travail sur le terrain des organisations que l’on dirigera toute sa vie, sur la grâce de compétences scolaires brillantes à l’âge de 20 ans.

La SNCF est une entreprise particulière dans le pays, et pas uniquement parce que 100 % des français la connaissent, l’utilisent, ont un avis sur elle. Elle est particulièrement « française » : publique, exerçant des missions d’intérêt général, avec une longue tradition syndicale, aujourd’hui confrontée à la concurrence, etc.
Elle est singulière dans ses traditions, quasi mythologiques si on évoque la figure du « cheminot ». Mais il est aussi de tradition que les « grands chefs » de la SNCF descendent sur le terrain.
C’est aussi une organisation « matricielle » (finement évoquée par Philippe Zarifian [1]) très complexe : se superposent des logiques d’établissement, de région, de branche, de lignes de produits (TGV, TER, Intercités, etc.)…

En un mot : pour traiter des difficultés du management de terrain aujourd’hui, sans langue de bois, nous pensons que la rencontre avec Maud Bailly promet d’être un peu… stimulante. Et nous sommes très honorés qu’elle ait répondu positivement à notre invitation.

Jean Besançon
Directeur de l’UODC

 

Maud Bailly est également Directrice Déléguée du Produit TGV - Région Paris-Rive Gauche (SNCF) et enseignante à Science Po.
[1]
Philippe Zarifian, Organisation et compétences, VDS n°87, avril 2009.

4 vidéos de référence sur le management de terrain :
- Paule Bourret, Transformer la pression sur les cadres de proximité. L’expérience des cadres de santé, VDS n°152, juin 2013
- Frédéric Mispelblom Beyer, Encadrer : un métier impossible ?, VDS n°99, février 2010
- Thierry Moysset, La forge de Laguiole : territoire, métier, innovation, développement durable, VDS n°119, avril 2011
- Phlippe Zarifian,
Organisation et compétences, VDS n°87, avril 2009