Voir la vidéo séquencée de cet amphi débat
Les prochains Amphis Débats
Françoise Mercadal-Delasalles
mardi 07 novembre 2017
Jean-François Caron
mardi 21 novembre 2017
Florence Osty
mardi 12 décembre 2017
jeudi 04 mai 2017 à 18H00

Comment concilier qualité du travail, santé des personnes et performance ?

Le point de vue d'un syndicaliste

Dans le domaine : Travail
Philippe Martinez
Secrétaire général de la CGT

Agir pour que tous ceux qui travaillent soient dans la situation de faire un travail de qualité ? Tout le monde est d’accord. Réaliser que le travail de qualité est source de santé ? Cela commence à se savoir. Qu’une entreprise, qu’un service public soit performant, au sens de la performance économique et sociale ? Tout le monde dit oui. Mais comment concilier les trois ? Etrangement, il y a beaucoup moins de monde pour en débattre dans les entreprises et les organisations, pour ne pas parler du pays.


Co-organisé avec l'Itmd, Institut du Travail et du Management Durable

Répondre sérieusement à cette question, une fois passée langue de bois et bons sentiments n’est pas facile.

Cela se sait peu, tant l’image de l’ogre CGT toujours opposé à toute évolution est confortable : Philippe Martinez est passionné depuis longtemps par la question du travail. Il pense que le travail, son sens, son contenu, sa qualité, devrait  être au cœur de l’activité quotidienne de la CGT dans les entreprises et les organisations.

Il a suivi les expérimentations, qui de Renault à l’hôpital ont montré que donner son point de vue sur le travail et son organisation pour faire un travail de qualité, passionnait tous les salariés. Qu’elles étaient source de santé pour les personnes, mais aussi de performance économique et sociale. Accessoirement, il a aussi remarqué qu’un syndicat intéresse lorsqu’il s’intéresse à ce qui passionne les salariés.

Cela désamorcerait les conflits ? Ceux qui font le travail, le management de proximité et les directions ont des points de vue différents sur les critères de la qualité du travail et de la performance. Rien d’anormal à cela : simplement, ce conflit, peut être bénéfique à tous si on lui permet d’être instruit au sein des entreprises (Y. Clot).

Quelle est la vision d’un dirigeant syndical comme Philippe Martinez sur la manière de concilier qualité du travail, santé des personnes et performance dans notre pays ?
C’est peu dire que la soirée co-organisée par l’Uodc et l’Itmd est un événement.
Nous sommes heureux de vous y convier.

Jean Besançon
Directeur de l’Uodc
Alain Coffineau
Président de l’Itmd


Philippe Martinez est secrétaire général de la Confédération générale du travail (CGT) depuis le 3 février 2015. Il était jusqu'alors à la tête de la fédération de la métallurgie, la troisième plus importante à la CGT. Technicien de la métallurgie, il a mené sa carrière à Renault Boulogne-Billancourt, où il est entré en 1982 et où il devient rapidement délégué central CGT.

Extrait d'un édito de Philippe Martinez paru dans le Peuple n° 1718 (organe officiel de la CGT) en mai 2014 :

La question du travail au cœur de notre activité quotidienne

(...) Qui de mieux placés que les salariés eux-mêmes pour évoquer leur travail et les difficultés qu'ils rencontrent pour qu'il soit bien fait ? Qui de mieux placés que les salariés eux-mêmes pour parler de la réalité de leur travail et proposer des réponses adaptées ? D'ailleurs, quand on interroge nos collègues et qu'ils peuvent s'exprimer en toute liberté, ils le font avec passion.
À une logique de compétitivité tournée vers la rentabilité financière, nous voulons opposer une logique d'efficacité économique et sociale. Les premières expériences faites, tant dans les secteurs industriels comme chez Renault que dans les services publics comme à l'hôpital, montrent comment cette question fédère et rassemble souvent toutes les catégories de personnel. (...)