Les prochains Amphis Débats
Elisabeth Pélegrin-Genel
mardi 05 juin 2018
vendredi 30 mars 2018

Intelligence artificielle et travail

Rapport France Stratégie

Dans le domaine : Travail

L’intelligence artificielle conduira à des transformations profondes du travail. Pour s’y préparer, le rapport passe au crible trois secteurs – transports, bancaire et santé, élabore des scénarios d’évolution et propose des pistes d’action.

L’intelligence artificielle - entendue comme l’ensemble des technologies visant à réaliser par l’informatique des tâches cognitives traditionnellement effectuées par l’humain - est aujourd’hui au cœur des débats sur les transformations sociales.

En première ligne, les mutations annoncées dans le domaine du travail suscitent deux attitudes contrastées. Les uns affichent leur optimisme devant une technologie porteuse de gains de productivité, donc source de richesse, et qui promet d’en finir avec les tâches les plus fastidieuses. Les autres prophétisent avec pessimisme la disparition inéluctable de pans entiers d’activité et des emplois correspondants. Ainsi posé, le débat public se polarise dans une opposition stérile puisqu’elle échoue à mettre en lumière les facteurs de transformation comme les leviers d’action.

Pour éclairer ces débats, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du numérique, ont confié à France Stratégie une mission sur les impacts de l’intelligence artificielle (IA) sur le travail. Cette mission est complémentaire de celle confiée par le Premier ministre au député Cédric Villani, qui, avec un périmètre plus large, aborde les questions de la recherche, des politiques industrielles ou de l’éthique. L’objectif est le même : faire de la pédagogie pour éviter les fantasmes mais prendre la mesure des transformations qui s’annoncent tout en identifiant les politiques publiques adaptées...

Lire la suite
Télécharger le rapport


France Stratégie est un organisme de réflexion, d’expertise et de concertation placé auprès du Premier ministre. Il se veut à la fois un outil de concertation au service du débat social et citoyen, et un outil de pilotage stratégique au service de l’exécutif...