Les prochains Amphis Débats
Florence Osty
mardi 12 décembre 2017
vendredi 08 janvier 2010

Les voeux de l'Université ouverte des compétences

Jean Besançon et l'équipe de l'Université ouverte des compétences vous souhaitent une très bonne année 2010.

De quelque côté que l'on se tourne, l'actualité paraît sombre, pour ne pas dire sinistre. Le mot crise a été tellement utilisé depuis plus de trente ans qu'il n’en a plus de sens.

Notre plus jeune intervenant en 2009, Camille Peugny (venu nous éclairer - et comment ! - sur la question du déclassement social), a eu cette réflexion en introduction à son intervention : "Depuis que je suis né, j'entends que la France est en crise. Une crise, c'est un événement, cela dure un temps, deux ans, trois ans. Mais 30 ans de crise, cela n'est plus une crise, c'est autre chose." 

Cette question du temps est au cœur du dernier merveilleux petit livre de Michel Serres ("Le temps des crises"). Il nous invite à penser notre temps comme celui des ruptures profondes. Et de l'impérieuse nécessité d'inventer du nouveau.

Alors que vous souhaiter à tous de joyeux en ce début d'année ?

Et bien peut-être l'idée simple de pouvoir sortir, un peu, de la dictature de l'urgent, de l'immédiat, du tout de suite. Celle des problèmes essentiels qui doivent être résolus en trois jours ou trois mois.
Et nous souhaiter à tous un peu de respiration, de sérénité, de temps.
Par exemple celui nécessaire pour construire, dans l'espace de la réflexion, de l’écoute, des croisements inattendus - mais aussi de la bonne dispute et de la négociation - les solutions neuves dont nous avons vraiment besoin.
En matière d’activité, d’emploi, de travail ensemble. En matière de compétences nécessaires pour les faire advenir.

Bonne année à vous toutes et tous et à tous ceux qui vous sont chers.

Jean Besançon et l'équipe de l'Université ouverte des compétences