Les séquences
Extrait découverte
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
Vidéo séquencée n°148
Durée totale : 1:28:17
Les commentaires
UODC | Conseil & intervention | Vidéo

Le métier d’accompagnement du retour à l’emploi

Entre tensions et possibles

Didier Demazière, Jean-Marie Blanc
Sociologue, spécialiste des questions du chômage - Directeur de l'Institut Apec du Conseil

Pour accéder à ce contenu, merci de vous identifier :

Miniature
  • Point-clés
  • Liens & documents
  • Pourquoi cette vidéo ?
  • Intervenants

 


L'amphi débat dont est issue la présente Vidéo documentée séquencées (VDS) a été organisé en partenariat entre le Master 228
« Conseil et accompagnement du changement » de l'Université Paris-Dauphine et L’Université ouverte des compétences.


« L’accompagnement » est devenu en quelques années le mot clef de nombreuses politiques publiques. De la qualité de l’accompagnement dépendraient la survie des jeunes entreprises, la santé des personnes âgées, de meilleures chances de retour à l’emploi, etc.

En ce qui concerne le chômage, il est devenu tellement massif et récurrent dans les sociétés occidentales qu’un peu partout des politiques d’accompagnement se sont au fil du temps inventées, déployées, installées.
Elles peuvent avoir des effets, au-delà des déplacements dans l’ordre de la « file d’attente ». Ces effets sont parfois évalués : sur le plan de la pertinence de ces politiques d’accompagnement, de leur cohérence, de leur efficacité, de leur efficience.

Le travail d’accompagnement dans le retour à l’emploi est un travail difficile. Il peut prendre des formes très diverses. Il est au carrefour de tensions :

- Les professionnels qui l’exercent sont aux prises avec des contraintes d’efficacité croissantes, comme dans la plupart des métiers.

- Les normes du métier sont fragilisées. Existe-t-il d’ailleurs encore aujourd’hui un référentiel, un corpus partagé de pratiques professionnelles d’accompagnement du retour à l’emploi ?

- Enfin, les tensions avec les « accompagnés », les « bénéficiaires » de l’accompagnement pourraient être croissante.

L'amphi débat organisé par l’Université ouverte des compétences et le master « historique » des pratiques sociales d’intervention en France, celui de l’Université de Paris Dauphine, « Conseil et accompagnement du changement », a permis de croiser les points de vue sur le sujet... Celui de futurs jeunes et moins jeunes professionnels, d’un chercheur de référence, d’un professionnel chevronné.

Au-delà de la diversité de ces points vue, de la variabilité des postures (conseiller, consultant, prestataire...), des missions, des cadres de travail, la nécessité du débat, de la controverse s'impose : aux professionnels finalement de dire, de construire leur professionnalité ! C'était bien l'objet de cette rencontre.



Vidéo Documentée Séquencée (VDS) n°148
Prise de vue : 16 octobre 2012
Date d'édition : 14 mars 2013
Durée : 1:28:17

Programmation et animation : Jean Besançon, directeur de L'Université ouverte des compétences, Marc Glady, responsable du Master 228 « Conseil et accompagnement du changement », Université Paris-Dauphine.
Réalisation et édition : Pierre Cécile
© Pratiques & Stratégies - mars 2013 - reproduction interdite


Didier Demazière
est sociologue du travail, spécialiste des questions d'emplois, du chômage et des professions. Directeur de recherche au CNRS, il est affecté au Centre de sociologie des organisation (CSO). Il est, depuis 2011, responsable du programme Doctoral en sociologie de l'Institut d'étude politique de Paris (IEP - Sciences Po).

Il a été auparavant chercheur CNRS au Laboratoire Printemps (UVSQ-CNRS), 1998-2009, directeur de ce laboratoire de 2000 à 2008, et chercheur CNRS au Centre Lillois d’Études et de Recherches en Sociologie et Economie (CLERSE), 1992-1998.

Il est notamment l'auteur de : L'injonction au professionnalisme. Analyse d'une dynamique plurielle (avec Valréie Boussard et Philip Milburn, PU Rennes, 2010), Sociologie des groupes professionnels. Acquis récents, nouveaux défis (avec Charles Gadéa, La Découverte, 2009), Sociologie des chômeurs (La Découverte, 2006), Analyser les entretiens biographiques (avec Claude Dubar, Nathan, 2004).


Jean-Marie Blanc
est aujourd'hui directeur du département des relations institutionnelles et partenariales de l'Apec, Association pour l'emploi des cadres, après avoir été directeur de la Prospective métier et lancé l'Institut Apec du Conseil (2008-2012).

l'Institut Apec du Conseil a été imaginé pour faire émerger des convictions professionnelles partagées au sein de l'Apec, produire notices méthodologiques et modules de formation, animer en interne les débats sur le conseil et intervenir dans les débats de la profession.

Jean-Marie Blanc a été auparavant directeur de la région Nord et Est de l'Apec (1995-2008), et responsable de centre Apec (1992-94).

Les animateurs :

Marc Glady
est maître de conférence en sociologie à l'Université Paris-Dauphine.

Il est responsable du Master 228 « Conseil et accompagnement du changement », qui ouvre aux métiers de consultant interne et externe, de professionnels de la formation, de chargé de mission et prépare à intervenir au plan de l'organisation et de ses régulations internes, du management, du travail et de l'activité, de la gestion de l'emploi dans l'entreprise.


Jean Besançon
est directeur de l'Université ouverte des compétences.

Au début des années 2000, il a dirigé un grand mouvement d’éducation populaire en milieu rural (la FNFR, aujourd'hui CNFR) , il travaille à l’émergence d’un Institut réunissant recherche, recherche-développement, formations ouvertes et à distance et appui en matière de production de compétences dans la sphère « verte » (l’Institut Eduter à Dijon).

Lien périmé, remarques, suggestions ?
Merci de nous écrire en mentionnant la vidéo  !