Réserver ma place
Les prochains Amphis Débats
mardi 26 juin 2018 à 18H00

Développer l’emploi par des start-up solidaires sur un territoire

Comment fait le groupe Archer à Romans ?

Dans le domaine : Emploi & Transitions
Christophe Chevalier
Président directeur général du groupe Archer

En 2005, la Ville de Romans vit la mort de la chaussure à la française. En un mois, Charles Jourdan et Stéphane Kelian, les deux derniers fabricants, disparaissent. Les savoir-faire sont perdus, le moral est en berne, le chômage atteint des sommets. Ce qui va changer ? Un éducateur un peu spécial, qui devient l’âme d’une renaissance solidaire : Christophe Chevalier. PDG d’un groupe hors normes ayant déjà créé 800 emplois. Mais comment fait-il, comment font-ils ?

L’aventure s’est déroulée en 4 étapes.
D’abord, une association qui vient en aide aux naufragés de la chaussure, après le séisme pour la ville de Romans de 2005 : une personne sur deux vivait de la chaussure.
Ensuite, arrive la création d’une entreprise d’insertion par l’activité économique, notamment dans le BTP et la logistique.
À la fin des années 1990, le groupe Archer devient un développeur économique, qui reprend des entreprises qui coulent (de 3 à 15 salariés), qui travaille sur les délocalisations industrielles. Le fil ? Créer les conditions pour faire venir de nouveaux entrants.
Et puis enfin, depuis 2014, un nouveau siège pour le groupe Archer, qui aujourd’hui salarie 800 personnes (500 ETP) avec 118 actionnaires différents et l’engagement d’un travail de mobilisation de fond mené avec les citoyens.

Mais quel est le moteur, l’utopie qui a rassemblé énergies, capitaux, savoir-faire et envie d’entreprendre ? La volonté de rassembler une énergie citoyenne pour inventer les start-up de demain.
Et l’analyse sans aucune complaisance de l’échec des politiques publiques. Qui n’ont pas manqué depuis 30 ans pour « relancer l’activité et l’emploi »…
L’histoire est unique, quasi incroyable.
Tout est rose ? Pas du tout, le taux de chômage à Romans est de 20%, le taux de pauvreté est très élevé : pour Christophe Chevalier, il y a encore beaucoup à inventer et… le groupe Archer s’y emploie.

De notre point de vue, il y a beaucoup à apprendre de cette histoire comme source d’inspiration. Aussi l’Uodc est très heureuse de vous inviter à entendre Christophe Chevalier et débattre avec lui.

Jean Besançon
Directeur de l’Uodc


L’engagement pour l’emploi. C’est ce qui caractérise le parcours de Christophe Chevalier, entrepreneur social de l’année 2011 pour le BCG et la fondation Schwab. D’abord éducateur, et titulaire d’une maîtrise de gestion, il rejoint dès sa création le groupe Archer qui se donne comme objectif le développement économique en s’appuyant sur les savoirs et potentiels locaux dans ce bassin historiquement sinistré sur le plan économique.

Pour atteindre ses objectifs, Archer multiplie les actions sur les sinistres économiques (reprise d’entreprises ou d’activités), propose à des industriels locaux des relocalisations d’activité, se lance dans une activité de fabrication de chaussures (sous la marque www.madeinromans.fr) et transforme son siège social en Pôle Territorial de Coopération Economique (PTCE). C’est de ce siège que fut lancé, en février 2016, l’expérimentation Start-Up de Territoire qui se donne l’objectif de mobiliser « à 360° » pour créer les start-up dont le territoire a besoin.

Aujourd’hui le Groupe Archer, sous forme de SAS (Société par actions simplifiée) rassemble 112 actionnaires et, à travers l’ensemble de ses activités, salarie plus de 500 personnes en équivalent temps plein, ce qui en fait un acteur économique de poids sur ce bassin.


Six vidéos de l'Uodc en lien direct avec le sujet :