Les prochains Amphis Débats
mardi 05 juin 2018 à 18H00

Quels espaces pour favoriser qualité du travail et performance ?

Open space, télétravail, lieux de réunion, réseaux

Dans le domaine : Ressources Humaines
Elisabeth Pélegrin-Genel
Architecte DPLG, urbaniste et psychologue du travail

Le lieu du travail pour la plupart des employés et cadres ? Un couloir, une enfilade de portes de bureaux, des salles de réunion. Est-ce que l’espace où nous travaillons aurait une influence sur notre travail ? Poser sérieusement la question, c’est réaliser que l’espace a été longtemps un angle mort de la réflexion. On peut y répondre sous l’angle gestionnaire : le m2 coûte. On peut aussi y répondre sous l’angle de la mutation de la ville, des réseaux, du lien entre le chez soi et le lieu du travail.

Elisabeth Pélegrin-Genel est une femme rare et talentueuse. A la fois architecte DPLG, urbaniste et psychologue du travail, son approche de l’espace n’est pas tout à fait ordinaire. Sa première entrée, c’est qu’il y a un lien direct entre les lieux où travaillent les personnes et la qualité de leur travail : le travail de chacun, le travail avec d’autres. Aujourd’hui, on travaille rarement tout seul.
Ce n’est pas l’entrée première des directions, des directions financières, du management et jusqu’il y a peu des ressources humaines.

Les lieux, ce sont les espaces de bureau, mais aussi la ville, chez soi, les réseaux et les technologies qui relient, le développement du télétravail.

L’intervention d’Elisabeth Pélegrin-Genel peut commencer avec un commanditaire : il veut aménager de l’existant ou déménager dans de nouveaux bureaux, par exemple. Puis continuer avec celles et ceux qui vont habiter l’espace qui se crée ou évolue. Elle prend forme sur la planche d’architecte, mais aussi dans les liens avec la ville qui englobe autant les espaces de travail que les transports, les lieux de vie et d’habitation. 
Et parfois elle arrive - ou pas - à des réalisations étonnantes. Et elle en a tiré une réflexion aussi originale qu’utile pour toutes celles et ceux qui sont aux prises avec le management du travail. Une nouvelle frontière du management, comme le dit finement Xavier Baron.

Elle est l’auteure de nombreuses réalisations architecturales, mais aussi de livres, dont le dernier est tout un programme : Comment (se) sauver (de) l'open space ? Décrypter nos espaces de travail (Ed. Parenthèses, 2016).

Nous sommes heureux qu’elle intervienne à l’Uodc. Pour une réflexion partagée et un débat qui s’annoncent passionnants.

Jean Besançon
Directeur de l’Uodc


Elisabeth Pélegrin-Genel est architecte, urbaniste, psychologue du travail, consultante en entreprise sur des problématiques d’espace, de travail et d’organisation.
Elle collabore régulièrement à la revue Office et Culture et elle est l'auteure de l'ouvrage "Comment (se) sauver (de) l'open space ? Décrypter nos espaces de travail" paru aux éditions Parenthèses (2016) dans lequel elle dissèque les discours récurrents qui accompagne l'open space (des plateaux classiques aux derniers aménagements "cool et fun" si prisés aujourd’hui) et tente de décrypter ses multiples traductions spatiales et leurs effets au quotidien.
Également parmi ses publications: "Des souris dans un labyrinthe. Décrypter les ruses et manipulations de nos espaces quotidiens" et "Une autre ville sinon rien" (La Découverte, 2012), "25 Espaces de bureaux" (Le Moniteur, 2006), "L’Art de vivre au bureau" (Flammarion, 1998)... 


Quatre vidéos de l'Uodc en lien direct avec le sujet :