Réserver ma place
Les prochains Amphis Débats
Yannick Blanc
mardi 21 mars 2017
Philippe Martinez
jeudi 04 mai 2017
mardi 21 février 2017 à 18H00

Combattre le désastre de l'homme inutile

Les pistes d'un économiste

Dans le domaine : Société
Pierre-Noël Giraud
Économiste, professeur d’économie à Mines ParisTech et à Paris Dauphine

Quelle est la pire inégalité ? Être inutile aux autres, être inutile économiquement. Chômeurs de longue durée, condamnés aux petits boulots précaires et mal payés, les « hommes inutiles », ne sont même plus exploités : ils sont inemployés, ou très mal. Ils tombent dans des trappes dont il est de plus en plus difficile de sortir. Et ils sont de plus en plus nombreux, des millions en France. Alors que faire ?


Pour Pierre-Noël Giraud, combattre l’inutilité est LE combat essentiel : la mère de toutes les batailles. Sur cet objectif - agir pour que plus personne ne soit inutile dans la société - il pense qu’un consensus devrait pouvoir s’établir.
Et ensuite ?
C’est là que dans un livre saisissant (L’Homme inutile - Du bon usage de l’économie, éd. Odile Jacob), Pierre-Noël Giraud se révèle un éclaireur puissant et lumineux de voies d’action possibles. Le genre de livre rare que les politiques sérieux devraient lire. D’autant plus qu’il est nul besoin d’être économiste pour le lire : le talent de plume et le sens pédagogique de l’auteur est aussi régalant que l’originalité de son analyse du monde.

Il nous permet de comprendre comment se sont installées les trappes d’inutilité dans notre société. Cela commence avec l’émergence des emplois nomades, c’est-à-dire tous les emplois, y compris les très qualifiés, qui peuvent être localisés n’importe où sur la planète. Un mouvement qui entraîne la diminution des emplois sédentaires s’il n’y a plus assez d’emplois nomades dans une société pour payer et utiliser leurs services.
Et que deviennent les sédentaires inemployés ?
Ils basculent dans la trappe de l’inutilité.

Alors que faire ? S’en tenir au constat et proposer un revenu à toutes celles et ceux que la société n’emploie plus ?
C’est l’un des débats du moment, mais ce n’est pas le choix de Pierre-Noël Giraud ! Ses propositions, longuement réfléchies, sont celles d’un économiste qui prend le risque de s’aventurer à découvert sur le terrain des débats les plus vifs qui traversent notre société.

Des analyses et des propositions qui ouvrent un débat passionnant, auquel l’Uodc est heureuse de vous inviter.

Jean Besançon


Directeur de l’Uodc


  • Ingénieur général du Corps des mines, Spécialiste de l’industrie et de la mondialisation, Pierre-Noël Giraud enseigne l'économie à Mines ParisTech et à l'Universté Paris Dauphine.
    Ses sujets de recherche : globalisation et inégalités, ressources naturelles et commodités.

  • Il est l'auteur d’ouvrages d’économie qui ont fait date, dont L’Inégalité du monde, Le Commerce des promesses, L’industrie française décroche-t-elle ? Et, plus récemment, L’Homme inutile - Du bon usage de l’économie, éditions Odile Jacob, 2015 :
    "Les « damnés de la terre » aujourd’hui, ce sont les hommes inutiles : non pas ceux qui sont surexploités et dont la force de travail est sous-payée, mais ceux qui ne trouvent pas à l’employer ou si peu, ceux qui - chômeurs, travailleurs précaires, paysans sans terre - sont réduits à survivre de l’assistance publique ou familiale et n’ont aucun moyen d’améliorer leur sort.

    L’inutilité, dénonce Pierre-Noël Giraud dans ce livre, est la pire forme des inégalités, car elle enferme dans des trappes dont il devient impossible de sortir. En comprendre les mécanismes et proposer des politiques économiques permettant de l’éradiquer, tel est le propos de cet ouvrage.
    Pour ce faire, Pierre-Noël Giraud ouvre la boîte noire de l’économie, exposant sa méthode, ses objectifs et ses outils. De là un certain nombre d’interrogations, décisives pour les trente années à venir : Malthus est-il redevenu pertinent pour définir notre rapport à la nature ? En quoi les différentes globalisations - numérique, des firmes, financière - conduisent-elles à engendrer de l’inutilité ? Et comment faire revenir sur notre sol les emplois « nomades », or noir du XXIe siècle ?
    Exigeant dans sa démarche, ambitieux dans ses objectifs, ce livre passionnant entend montrer qu’il y a moyen de faire un « bon usage de l’économie »."