Les séquences
Extrait découverte
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
Vidéo séquencée n°119
Durée totale : 1:11:12
Les commentaires
UODC | Emploi & transitions | Vidéo

La forge de Laguiole : territoire, métier, innovation, développement durable

Thierry Moysset
Directeur général de la Forge de Laguiole, PDG d'Aubrac Développement

Pour accéder à ce contenu, merci de vous identifier :

Miniature
  • Point-clés
  • Liens & documents
  • Pourquoi cette vidéo ?
  • Intervenant


Les « belles histoires » d’entreprise
racontées dans les livres et au coin du feu des séminaires de managers devraient faire rêver. Mais nous nous doutons bien de la part de conte qu’elles renferment : tous ces petits « détails » laissés dans l’ombre, qui feraient tâche dans l’édifiante histoire.

Par exemple un dépôt de bilan, un plan social, les banques aux abonnés absents lorsque l’on entreprend, la concurrence mondiale au coin de la rue du village, le temps qu’il faut pour forger la compétence d’un coutelier, le rôle primordial de l’attachement au territoire et à son rude climat... Condition primordiale avant le recrutement, avant même le métier !

Avec Thierry Moysset, directeur général d’une entreprise emblématique (qui n’a pas eu un « Laguiole » entre les mains ?), nous sommes à mille lieues de la langue de bois. Un homme qui a travaillé dans cinq multinationales différentes, en France et en Chine, qui reprend en 2007 une entreprise en dépôt de bilan au fin fond de l’Aubrac, ce n’est pas complètement ordinaire.

Son franc-parler est remarquable, rafraichissant à bien des égards. Sa conception de l'entreprise de territoire, du produit de terroir, la conduite maîtrisée du développement durable de son entreprise, et même ses emportements, si l'on s'avise d'ériger son aventure entrepreneuriale en modèle de développement : tout cela dessine le portrait d'un dirigeant responsable et signe une réussite certainement unique mais pleine d'enseignements.

Car son intervention nous permet d’approcher de près une réalité : quels peuvent être les ressorts réels du développement d’une activité, d’une entreprise, d’un territoire aujourd’hui, dans ce pays ?

L’histoire du couteau de Laguiole est plus que centenaire. Ce qui fait sa valeur est le métier, l’amour du travail bien fait, le patrimoine, le lieu, ...l'innovation bien sûr, en lien avec les designers les plus en vue, et la défense envers et contre tout du « Made in France »... pendant que sa copie chinoise inonde les marchés au 1/10ème de son prix.

Et pourtant, quel est le facteur limitant le développement de la Forge de Laguiole aujourd’hui ? Le manque de main-d’œuvre… Et si le développement n'était pas tout ? Et si on changeait d'indicateurs ? La richesse c'est l'emploi martèle le directeur de la Forge de Laguiole.

En invitant un chef d’entreprise comme Thierry Moysset, l’Université ouverte des compétences se place sous le signe des alliages bien trempés : entre réflexion et action...



Vidéo Séquencée n°119
Prise de vue : 25 janvier 2011
Date d'édition : 8 avril 2011
Durée : 1:11:12
Programmation et animation : Jean Besançon,
directeur de L'Université ouverte des compétences - Club Stratégies
Réalisation et édition : Pierre Cécile
© Pratiques & Stratégies - avril 2011 - reproduction interdite


« Ingénieur des Mines, Thierry Moysset a décidé de vouer son énergie aux entreprises du Nord Aveyron après avoir travaillé dans de nombreux groupes comme Alcatel et Peugeot. Il fait partie de ces hommes qui s’investissent pleinement pour les choses qui lui tiennent à cœur. Très attaché au Nord Aveyron, il a d’abord dirigé Espalux, fabricant de cuisines à Bozouls. Thierry Moysset, à [43 ans], aime les défis. Mais il s’agit surtout d’un « bosseur ». Les responsabilités ne lui font pas peur. Enthousiaste et optimiste, il a confiance en l’avenir et est plein de projets. Développer l’export vers de nouveaux pays est, par exemple, un de ses premiers objectifs pour La Forge de Laguiole. Ce nouvel actionnaire et PDG de la holding Aubrac Développement aime les produits du terroir et plus particulièrement les couteaux de Laguiole. Aveyronnais par ses grands-parents, il est important pour lui de préserver et de continuer à faire vivre les produits identitaires d’une région. Aux côtés de Jean-Marc Calvet et des trois autres actionnaires tout aussi passionnés d’Aveyron et de produits aveyronnais, il veut valoriser l’artisanat et redonner envie aux jeunes de devenir artisans. Lutter contre la contrefaçon est son cheval de bataille. La Forge de Laguiole a sans aucun doute trouvé son nouvel homme. »

source :
Un nouveau départ pour Thierry Moysset (aveyron-expansion.asso.fr, La Lettre de l'économie en Aveyron, newsletter n°19, juin 2007)