Les séquences
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
Vidéo séquencée n°205
Durée totale : 1:09:08
Les commentaires

Les apprentissages informels au cœur des métiers

Ce que nous apprend le monde infirmier

Anne Muller
Cadre supérieure de santé, formatrice à l'IFCS Sainte-Anne

Pour accéder à ce contenu, merci de vous identifier :

Miniature
  • Point-clés
  • Liens & documents
  • Pourquoi cette vidéo ?
  • Intervenante


L'amphi débat dont est issue la présente Vidéo séquencée a été organisé en partenariat avec
avec l'Observatoire des métiers des professions libérales


Comment les infirmières se professionnalisent ? Avec leurs pairs, dans l’ici et le maintenant, sur le lieu de travail ? C’est l’intuition de beaucoup d’entre nous : la plupart des apprentissages réels dans le travail, utiles, se font de manière informelle, au jour le jour, à chaque fois que nous sommes confrontés à une situation nouvelle. Tellement le travail, les techniques évoluent vite, Encore fallait-il le mesurer. Et le prouver.


Anne Muller a fait ce travail. D’abord infirmière, puis cadre de santé, elle s’est intéressée de près - dans le cadre rigoureux d’une thèse - à ce que les infirmières apprennent dans le travail. Ce qu’elles apprennent, comment elles l’apprennent, avec qui ou grâce à quelles ressources.

Les résultats sont absolument stupéfiants. Et nous sommes dans un métier où la question de la compétence est vite une question de vie ou de mort.

Alors est-ce que l’hôpital, la clinique sont des organisations apprenantes ? Pas sûr. Par contre, il y a là des îlots d’apprentissage. Quelles sont leur caractéristiques, comment les développer ? Cette question intéresse tous les métiers. Par exemple ces petites, voire très petites entreprises ball que sont les professions libérales où il se dit que de nombreux apprentissages se font « sur le tas ». Souvent méconnus, peu valorisés et donc peu reconnus. Question notamment soulevée dans l’expérimentation « Fest » lancée récemment par le ministère du Travail (DGEFP).

Que se passerait-il si la recherche nous démontrait que près de 85 % des apprentissages se font de manière informelle ? Que certaines entreprises les favorisent, d’autres non, que certaines situations sont particulièrement apprenantes, d’autres peu.

Les questions que soulève Anne Muller avec les résultats de sa recherche, qui en corroborent d’autres, sont vertigineuses. Les réponses intéressent au premier chef les partenaires sociaux et le monde de la formation. En se penchant sur ce petit fait têtu : l’essentiel de ce qui est appris sur le travail l’est de manière informelle.

L’Uodc et l’Observatoire des Métiers des Professions Libérales (OMPL) ont choisi de s’associer pour organiser cet événement exceptionnel. Et nous sommes heureux d'avoir convié à entendre Anne Muller, et d'avoir débattu avec elle sur le fond.

Jean Besançon

Directeur de l’Uodc

Pierre-Marie Dieu

Président de l’Ompl



Vidéo séquencée n°205
Prise de vue : 08 novembre 2016
Date d'édition : 26 décembre 2016
Durée : 1:09:08
Programmation
et animation : Jean Besançon, directeur de L'Université ouverte des compétences, Noemia Marques, déléguée générale de l'Ompl, Pierre-Marie Dieu, président de l'Ompl
Réalisation et édition : Pierre Cécile

© Pratiques & Stratégies - décembre 2016 - reproduction interdite

Anne Muller est docteure en sciences de l’éducation, chercheuse associée au laboratoire CREF (Centre de recherche éducation et formation), EA 1589, Université Paris Ouest Nanterre la Défense, cadre supérieure de santé à l’Institut de formation des cadres de santé Ile-de-France.

Impliquée dans des réseaux de recherche, membre de l’Association de recherche en soins infirmiers et de Résidoc, réseau des infirmiers docteurs en sciences, ses travaux de recherche portent sur les apprentissages informels que les infirmiers réalisent au cours de leur pratique quotidienne.

Muller, A. (2016). Les savoirs professionnels infirmiers. Paris : Séli Arslan.
Muller, A. (2016). Apprenance et apprentissages infirmiers informels. Éducation permanente, (207), 43-48.
Gaudry-Muller, A. (2015). Le care dans les soins et dans la pratique d’apprentissage infirmier informel. Recherche en soins infirmiers, (122), 44-51.
Carré, P. & Muller, A. (2014). Les apprentissages professionnels informels à la découverte du continent englouti. In Bourgeois, E. & Enlart, S. (Dir.), Apprendre dans l’entreprise. (pp.79-88). Paris : PUF.
Cristol, D., & Muller, A. (2013). Les apprentissages informels dans la formation pour adultes. Savoirs, (32), 13-59.


L’Institut de formation des cadres de santé (IFCS) Ile-de-France du Centre hospitalier Sainte-Anne est né en 1990. Il témoigne d’une longue expérience et d’une volonté d’ouverture aux évolutions professionnelles et sociétales. Sa formation cherche à développer les compétences des cadres de santé en adéquation avec la pluralité du monde professionnel.


L'Observatoire des métiers dans les professions libérales est une association loi 1901, créée par l'UNAPL (Union Nationale des Professions Libérales) et les 5 syndicats de salariés représentatifs au plan national (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, CGT-FO), par l'accord du 28 février 2005 relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie des salariés des professions libérales.