Les séquences
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
Vidéo séquencée n°188
Durée totale : 1:21:41
Les commentaires
UODC | Compétences | Vidéo

Le métier moteur du développement de l’entreprise

Compagnon et dirigeant, du Bocage normand à Dubaï

Rémi James
Compagnon menuisier et ébéniste, directeur de la PME James

Pour accéder à ce contenu, merci de vous identifier :

Miniature
  • Point-clés
  • Liens & documents
  • Pourquoi cette vidéo ?
  • Intervenant

Qu’est-ce qui relie le plus grand festival de rock méconnu, une entreprise d’excellence mondiale en ébénisterie et un minuscule village du Bocage normand ? Un compagnon : Rémi James.

« Le métier ? Il faut relier la main et la matière. Développer une entreprise, c’est permettre aux hommes de métier de s’exprimer pour répondre aux besoins d’un client, d’un marché, d’une demande. Développer une entreprise, c’est répondre à une attente sociale ».

Rémi James parle ainsi du métier, de l’entreprise, du développement à Saint-Laurent-de-Cuves (400 habitants) dans le bocage normand où est née son entreprise. 
L’entreprise (170 salariés aujourd’hui) est toujours implantée dans son village, mais vient d’installer un centre de production à Istanbul (60 personnes), et travaille à Moscou, Dubaï, Tunis et Abu Dhabi.



Comment un compagnon ébéniste, après son Tour de France, a transformé l’atelier de village de son père (cercueils, armoires normandes) en un leader mondial de l’agencement d’intérieur contemporain de qualité ? Quel est le secret ?



Comme dans toutes les histoires, il n’y a pas une seule clé. Mais ce qu’a apporté l’apprentissage par le compagnonnage, le Tour de France engagé entre 18 et 25 ans est central. Et toujours revient la question du métier, du travail bien fait, de la connaissance intime de la matière reliée aux technologies de pointe, du lien entre la main, la tête et la matière. Le haut niveau, c’est le beau, le respect de la matière.



Les valeurs sont tout aussi présentes : « ni s’asservir, ni se servir, mais servir ».

Au fin fond du bocage, Rémi James est aussi le co-fondateur de l’un des plus grands festivals de rock français (Les Papillons de nuit, 80 000 spectateurs !), parce qu’il ne faut pas s’ennuyer dans la vie...

Avec Rémi James, nous allons peut-être, nous demander avec stupéfaction pourquoi les fondamentaux du compagnonnage ont été oubliés en France (sauf pour la santé, heureusement…).


Pourquoi on ne pense plus compagnonnage lorsque l’on pense développement de l’activité, qualité du travail, plaisir de maîtriser son métier, formation ? Ringard le compagnonnage, bon pour les métiers d’autrefois, les tailleurs de pierre des cathédrales ?

À voir...



Vidéo séquencée n°188
Prise de vue : 19 mai 2015
Date d'édition : 16 novembre 2015
Durée : 1:21:41
Programmation : Jean Besançon, directeur de L'Université ouverte des compétences
Réalisation et édition : Pierre Cécile

© Pratiques & Stratégies - novembre 2015 - reproduction interdite

Rémi James compte aujourd’hui parmi les grands noms de l’aménagement intérieur. Avant cela, huit années de compagnonnage passées à travers la France durant lesquelles il se forge une passion pour le bois et le bel ouvrage.

Après un CAP de menuisier et ébéniste, Rémi James devient Compagnon du devoir en 1977 puis prend en 1980 la direction de l’entreprise familiale située à à Saint-Laurent-de-Cuves (Basse-Normandie). Il transforme l’atelier de cinq salariés en une entreprise internationale, James Ébénistes, qui compte aujourd’hui 170 salariés.

Disposant d’un savoir-faire de très haut niveau, la société propose ses services aux créateurs et maitres d’œuvre en aménagement intérieur : designers, architectes de renommée internationale. Elle assure le suivi technique, de l’étude à la pose ainsi que la maîtrise logistique des chantiers dans le monde entier.

L’agencement de boutiques, bureaux, sièges sociaux, appartements de standing (James Agencement) représente la part la plus importante des activités ; l’hôtellerie (James Interior Contracts) et le yachting (James Ultramarine) complètent la gamme avec respectivement 20% de l’activité globale. La société a à son actif de prestigieuses références : ambassades d’Autriche et du Koweit à Paris, Cité des sciences de la Villette, Bibliothèque nationale, de nombreux hôtels 4 étoiles…

Lien périmé, remarques, suggestions ?
Merci de nous écrire en mentionnant la vidéo !