Les séquences
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
Vidéo séquencée n°219
Durée totale : 1:12:55
Les commentaires
UODC | Compétences | Vidéo

Évaluer les compétences : les lois et les pratiques

Claire Tourmen
Enseignante à l'Université de Berkeley, chercheuse associée AgroSup Dijon

Pour accéder à ce contenu, merci de vous identifier :

Miniature
  • Point-clés
  • Liens & documents
  • Pourquoi cette vidéo ?
  • Intervenante


L'amphi débat dont est issue la présente Vidéo séquencée a été organisé en partenariat entre la revue Éducation Permanente.

Évaluer est devenu une activité permanente dans les organisations. Elle occupe - avec le contrôle - une part croissante du temps de travail. Parfois étrangement absente (nombre de politiques publiques ne sont jamais évaluées sérieusement), elle est devenue débordante : évaluation du travail, des salariés, des managers, d’une formation, d’un restaurant, d’un service, etc. L’évaluation est partout et en même temps nulle part : une sorte d’angle mort dans les organisations.

C’est le constat de Claire Tourmen, éminente chercheuse installée depuis quelques années à Berkeley, au cœur de la recherche anglo-saxonne sur le sujet. Ce qu’elle va partager avec nous, c’est à quelles conditions l’évaluation pourrait devenir une vraie pratique professionnelle. Et donc nous intéresser à ce qui nous permettrait d’améliorer nos propres pratiques.

Chacun le sent : évaluer, c’est loin d’être un long fleuve tranquille. Nous appliquons des grilles, nous évaluons quelque chose sans toujours savoir exactement quoi, ni sans trop savoir ce que cela provoque. Est-ce que cela sert les personnes, le travail, l’efficacité d’un collectif ? Est-ce que certaines pratiques d’évaluation auraient des effets pervers ?

Ce constat établi, en quoi les plus récentes avancées de la recherche sur le sujet pourraient nous aider dans nos pratiques d’évaluation ?

Dans le vaste champ de l’évaluation, Claire Tourmen a centré son intervention à l’Uodc sur l’évaluation des compétences. S’intéresser à l’évaluation des compétences, c’est s’intéresser au travail en situation (P. Mayen C. Dejours…). Et alors, quels seraient les critères et les indicateurs pertinents quand on évalue des compétences ?
 

Claire Tourmen est rarement en France, elle a coordonné le récent n° d’Éducation Permanente sur « 
Apprendre à évaluer » (EP. N°208, sept. 2016). C’est peu dire que nous sommes heureux d’avoir eu l’occasion de l’entendre et de débattre avec elle.


Vidéo séquencée n°219
Prise de vue : 20 juin 2017
Date d'édition : 09 novembre 2017
Durée : 1:12:55
Programmation : Jean Besançon, directeur de L'Université ouverte des compétences, Daniel Wilk, Éducation Permanente
Réalisation et édition : Pierre Cécile
© Pratiques & Stratégies - novembre 2017 - reproduction interdite

Chercheuse en formation des adultes, Claire Tourmen s'intéresse, depuis plus de 10 ans, à la pratique et au développement des activités d'évaluation dans différents contextes : évaluation des politiques publiques, des dispositifs de formation, des apprentissages et des compétences, Validation des Acquis d'Expérience...

Outre l'analyse du travail d'évaluateurs en situations de travail réelles, elle s'est intéressée aux modèles d'évaluation présentés dans la littérature francophone et anglophone, dans la perspective d'une possible théorisation de l'évaluation. Elle a aussi mené des recherches sur les apprentissages professionnels dans d'autres secteurs, ce qui l'a amenée à s'intéresser de près à la notion de compétences.

Elle a elle-même pratiqué l'évaluation de politiques publiques lors de sa thèse, réalisée en convention Cifre au sein du cabinet de conseil Eureval (Lyon), puis au sein d'AgroSup Dijon (en tant que m
aître de conférences pendant 10 ans), où elle a piloté plusieurs projets d'évaluation de dispositifs éducatifs et s'est attelée à la formation de jeunes évaluateurs (ingénieurs, futurs consultants et fonctionnaires, formateurs professionnels etc.), notamment dans des masters à SciencePoLyon, Rennes, Besançon.

Claire Tourmen s'est également investie dans la communauté internationale des évaluateurs : American Evaluation Association (AEA), Société Française de l'Evaluation (SFE), Société Européenne de l'Évaluation, Sociétés Suisses et Allemandes de l'Évaluation... Elle a pu approfondir sa connaissance des approches nord-américaines lors d'un séjour de 2 ans aux États-Unis (2013-2015) en tant que Visiteuse au sein de l'Université de Berkeley, en Californie. Depuis juillet 2016, elle vit aux États-Unis et reste chercheuse attachée au laboratoire "Développement Professionnel et Formation" d'AgroSup Dijon. Ses publications sont en ligne sur 
Academia.edu et LinkedIn (Claire Tourmen).