Les séquences
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
Vidéo séquencée n°179
Durée totale : 1:12:27
Les commentaires

Comment la formation pourrait servir la qualité du travail, la santé et la performance ?

Redéfinir la situation de formation

Emmanuelle Wargon
Déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle

Pour accéder à ce contenu, merci de vous identifier :

Miniature
  • Point-clés
  • Liens & documents
  • Pourquoi cette vidéo ?
  • Intervenante



L'amphi débat dont est issue la présente Vidéo séquencée a été organisé en partenariat entre l'ITMD, Institut du travail et du développement durable et L’Université ouverte des compétences.


Est-ce que la formation professionnelle pourrait contribuer à développer des situations apprenantes dans les entreprises et les organisations ?
Permettre à ceux qui travaillent de développer la qualité de leur travail, leur santé et la performance ?

La question est tellement importante dans le pays que l'UODC et l'ITMD ont organisé une soirée exceptionnelle pour l'aborder sur le fond.

La loi du 5 mars 2014 réformant la formation professionnelle peut représenter une ouverture. Ce moment où ce qui s'était souvent figé depuis depuis plus de 40 ans peut s'ouvrir sur des pistes réellement neuves. Mais lesquelles, dans quelles directions ?

Quelles sont les questions pertinentes à se poser, avant d'énoncer : "la réponse, c'est la formation" ? À quoi pourrait ressembler en 2015, une "action de formation", pertinente pour développer à la fois la qualité du travail, la santé des personnes, et la performance dans l'entreprise ou l'organisation ?

Emmanuelle Wargon, la déléguée générale de l'emploi et de la formation professionnelle, qui est aux manettes de l'agir du côté de l'État, a accepté notre invitation : nous lui en sommes infiniment reconnaissants. Ceux qui l'ont rencontrée savent qu'elle parle droit, sans détour. Comme nous tous, elle n'a pas toutes les réponses.

Yves Clot, titulaire de la chaire de psychologie du travail du Cnam, a été son premier discutant. À eux deux, ils ouvrent un débat où les participants ont toute leur place, dans leur diversité : responsables dans les entreprises et les organisations, syndicalistes, chercheurs, professionnels des questions de travail, de management, de compétence et de formation.

Jean Besançon, directeur de l'UODC

Alain Coffineau, président de l'ITMD.


Vidéo séquencée n°179
Amphi débat du 10 mars 2015
Date d'édition : 21 mai 2015
Durée : 1:12:27
Programmation et animation : Jean Besançon, directeur de L'Université ouverte des compétences, Alain Coffineau, président de l'ITMD
Réalisation et édition : Pierre Cécile
© Pratiques & Stratégies - mai 2015 - reproduction interdite

Màj 30/09/15


Emmanuelle Wargon
a été déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle (Dgefp, Ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social) d'octobre 2012 à septembre 2015.

Elle a eu à ce titre en charge la définition et la mise en œuvre d'une politique publique dans les domaines suivants :
- appui aux entreprises pour développer l'emploi et faire face aux mutations économiques (y compris lors des plans de sauvegarde de l'emploi)
- définition, pilotage, mise en œuvre et évalutaion des mesures destinées aux personnes éloignées du marché du travail
- définition du cadre d'action et suivi des opérateurs du service public de l'emploi
- définition du cadre juridique et fiscal de la formation professionnelle
- gestion des crédits budgétaires de la politique de l'emploi et du fonds social européen

Diplômée de HEC en 1992, et de l’IEP de Paris en 1995, ancienne élève de l’ENA en 1997 (Promotion Marc Bloch), elle a commencé sa carrière comme auditrice puis conseillère référendaire de la Cour des comptes de 1997 à 2001.

En 2001, elle devient conseillère technique de Bernard Kouchner, ministre de la Santé, avant de rejoindre en 2002 l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des Produits de Santé, aujourd'hui Ansm, Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) en tant que directrice générale adjointe.

De 2006 à 2007, elle a occupé les fonctions de directrice adjointe chargée de la coordination et du contrôle interne à l’AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris).

Emmanuelle Wargon a ensuite été directrice du cabinet de Martin Hirsch, Haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté, de 2007 à 2010.

Elle a été secrétaire générale des ministères chargés des affaires sociales de juillet 2010 à septembre 2012 avant d’être nommée déléguée générale à l’emploi et à la formation professionnelle (Dgefp) le 3 octobre 2012.

Source : travail-emploi.gouv.fr



Yves Clot
est professeur, titulaire de la Chaire de psychologie du travail du CNAM (Conservatoire national des arts et métiers), directeur du CRTD (Centre de Recherche sur le Travail et le Développement).

Il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont : Le travail peut-il devenir supportable ? (avec Michel Gollac, Armand Colin, 2014), Le travail à cœur : pour en finir avec les risques psychosociaux (La Découverte, 2010), Travail et pouvoir d’agir (PUF, avril 2008).

Il est président du Comité d'orientation de l'ITMD, Institut du travail et du management durable.



Alain Coffineau
est président de l'ITMD, Institut du travail et du management durable, réseau destiné à promouvoir des formes d’organisation associant performance durable et développement humain. Ce réseau rassemble des entreprises, des syndicalistes, des chercheurs, des partenaires publics et des consultants. Lire la suite

Il a été président directeur général de Bernard Brunhes Consultants (2004-2011), directeur général adjoint de BPI Group (2002-2010), président de l'APRAT (1994-2003).



Jean Besançon
dirige l'Université ouverte des compétences.

Ingénieur agronome, diplômé du CNAM / HEC (DEA RH), Jean Besançon a notamment dirigé un centre de formation d’adultes en Lorraine dans les années 1980, piloté la formation professionnelle continue et l’apprentissage relevant du ministère de l’agriculture, puis les innovations dans l’enseignement agricole dans les années 1990.


Après avoir dirigé un grand mouvement d’éducation populaire en milieu rural (la FNFR, aujourd'hui CNFR) au début des années 2000, il travaille à l’émergence d’un Institut réunissant recherche, recherche-développement, formations ouvertes et à distance et appui en matière de production de compétences dans la sphère « verte » (l’Institut Eduter à Dijon).

Lien périmé, remarques, suggestions ?
Merci de nous écrire en mentionnant la vidéo !