Les séquences
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
Vidéo séquencée n°201
Durée totale : 1:03:25
Les commentaires
UODC | Collectifs | Vidéo

Les énigmes du développement des réseaux apprenants

Les expériences de la SNCF

Thierry Raynard
Responsable du Pôle conseil et intelligence collective, DRH SNCF

Pour accéder à ce contenu, merci de vous identifier :

Miniature
  • Point-clés
  • Liens & documents
  • Pourquoi cette vidéo ?
  • Intervenant


L'amphi débat dont est issue la présente Vidéo séquencée a été organisé en partenariat entre la revue Éducation Permanente.

Le changement est devenu une constante des organisations. Pour le déployer, deux méthodes sont le plus souvent appliquées : le management hiérarchique et le mode projet. Elles présentent toutefois de nombreuses limites. Les réseaux apprenants proposent une alternative à ces deux modalités. Mais qu’est-ce qui coince ?

Libérer l’initiative et les marges de manœuvre des responsables opérationnels, de ceux qui sont au plus près du travail : toutes les organisations proclament le vouloir ! Au plus haut niveau d’une très grande entreprise comme la SNCF, à de nombreux échelons intermédiaires.

Des initiatives passionnantes naissent ici et là. Dans un service, dans une région. Avec des résultats étonnants. Sur la qualité du travail, sur la qualité du service rendu aux usagers (la ponctualité par exemple…), sur l’invention par les agents de nouveaux produits et services pertinents.

Une énigme demeure : pourquoi ce type de démarche ne se développe pas davantage ? D’autant que la let plupart du temps les résultats vont bien au-delà des attentes des initiateurs, des managers qui ont favorisé leur mise en place et l’ont encouragée… Qu’est-ce qui fait qu’en France cela coince ? Qu’est ce qui pourrait permettre le déblocage - bien plus généralisé - de l’énergie de celles et ceux qui ont envie de bien faire leur travail et d’en tirer une profonde satisfaction ? Et dans le même temps de servir la performance de leur entreprise, le service qu’elle rend à ses utilisateurs ?

Thierry Raynard a une expérience unique à ce sujet, dont il témoigne dans un excellent article de la revue Éducation Permanente : Autour de l’Apprenance, n° 207, juin 2016. Il travaille depuis 10 ans au management de l’intelligence collective à la SNCF, il accompagne les managers et les dirigeants dans la mise en place de réseaux apprenants.

L’Uodc et Éducation Permanente sont heureux de vous inviter à l’entendre sur un sujet aussi vif.

Jean Besançon, directeur de l'Uodc
Guy Jobert, directeur de la revue Éducation Permanente
Daniel Wilk, responsable éditorial d'Éducation Permanente



Vidéo séquencée n°201
Prise de vue : 14 juin 2016
Date d'édition : 07 octobre 2016
Durée : 1:03:25
Programmation
: Jean Besançon, directeur de L'Université ouverte des compétences, Daniel Wilk, Éducation Permanente
Réalisation et édition : Pierre Cécile

© Pratiques & Stratégies - octobre 2016 - reproduction interdite

Thierry Raynard est responsable du Pôle conseil et intelligence collective à la Direction cohésion et ressources humaines ferroviaire de la SNCF.
Il est spécialisé dans le management par l'intelligence collective depuis 10 ans après une carrière commerciale et marketing au sein du groupe SNCF.

Co-créateur d'une filiale de logistique automobile en Pologne pour le Groupe SNCF et maître d'ouvrage pour la rénovation de 250 gares en Ile-de-France, il accompagne des dirigeants et des managers sur la mise en place de réseaux apprenants.

Également co-auteur (avec David Autissier, Jean-Pierre Hureau et Isabelle Vandangeon-Derumez) du livre Les réseaux apprenants. Une démarche d'accompagnement du changement dans la relation de service à la SNCF, éditions Eyrolles, janvier 2014.